BIFACE

Théâtres du Shaman / Bruno Meyssat

Résidence du 20 février au 20 mars 2021

Théâtres du Shaman

BIFACE

De Bruno Meyssat

Pour moi je ne saurai dire la centième partie des choses que j’aurais à dire, mais je m’efforcerai de conter les choses que j’ai vues, et, bien que mal dites, elles apparaîtrons encore si extraordinaires qu’on ne voudra pas les croire, puisque nous, qui les avons vues de nos yeux, notre raison se refuse à les comprendre. Cortés à Charles Quint

BIFACE s’inspire des confrontations (entre 1519 et 1521) du peuple aztèque et de l’armée de Cortés à travers les narrations qui en ont été faites de part et d’autre.

A l’origine de ce projet il y a la lecture des Récits aztèques de la Conquête, édition Seuil, co-écrit par Georges Baudot et Tzvetan Todorov. Ce livre réunit les écrits mexicains relatant l’arrivée des Espagnols dans « ce nouveau monde », leurs approches puis la guerre coloniale qui s’en suivit. Pour nous ces textes ont été une surprise, par leur existence d’abord, puis par leur contenu. En effet, si l’arrivée de Christophe Colomb à San Salvador en 1492 ne fut documentée que par lui (car les indigènes taïnos ne nous ont pas laissé leur point de vue) là, au Mexique, la situation est bien différente.

Grâce au point de vue aztèque, toutes les expressions de ce court-circuit historique se révèlent et acquièrent une dimension supplémentaire, édifiante. Cette « littérature aztèque » nous offre l’occasion de relater des événements connus et commentés déjà dans le détail par les espagnols à partir d’une sensibilité archaïque où le religieux joue un rôle prépondérant. On peut y lire l’envahissement d’un territoire par d’Autres -telle une pandémie- venus de si loin qu’on ne peut pas dire où est « ce loin ». C’est une littérature enchantée, présentant des faits si étranges qu’ils semblent recousus, assemblés comme on le ferait au sortir de la nuit.
Ce sont des récits résolument visuels.
La conquête du Mexique par Cortés est une occasion cruciale d’observer la collision pour ainsi dire sans préparation de deux modes d’existence prétendant chacun à l’universalité. L’impréparation des uns comme des autres développe un climat de fantastique qui se traduit dans tous les témoignages. C’est le propre de cette période de l’histoire qui se caractérise par un afflux inédit d’images et d’informations bouleversantes.

Le projet est de composer un spectacle formé de parties disparates et séparées, chapitres ou mouvements. On pourrait le nommer ‘’12 vues de la Conquête’’ ou ‘’12 états du voyage de Cortés’’ ou encore ‘’Chapitres de la fin d’un monde’’. Soit, une assemblée de pièces avec des tempéraments différents, des durées diverses (de 2 à 10 minutes). Chaque pièce pouvant être interprétée par un, deux ou cinq acteurs. Ce sera selon. On passe de l’une à l’autre par des noirs, des intermèdes ou des fondus enchaînés. Certaines pourront correspondre et se répondre, opérant des variations, des reprises de contenus voisins mais exposés par son autre versant, de contenus identiques mais interprétés autrement ou éclairés différemment par une musique différente invitant des projections renouvelées.

Nos matériaux seront tout d’abord les récits qui, de manière croisée, rapportent le Conquête tant du côté espagnol qu’aztèque. Ces textes seront en partie entendus dans le spectacle même. A ceux-là s’ajouteront des écrits contemporains, ceux cruciaux, du philosophe Peter Sloterdijk ou des historiens Serge Gruzinski et Hugh Thomas...

BIFACE sera le rendu au plateau, par une petite communauté (5 interprètes) de toutes les questions et correspondances qui nous l’auront traversée (et n’ont pas pris une ride). Le travail dramaturgique préparatoire sera important afin de sortir des domaines convenus se rapportant à la Conquête.

Mise en scène
Bruno Meyssat

Avec
Philippe Cousin
Paul Gaillard
Yassine Harrada
Frédéric Leidgens
Mayalen Otondo

Assistante à la mise en scène
Elisabeth Doll

Plateau et scénographie
Pierre-Yves Boutrand

Lumières
Romain de Lagarde

Son
Etienne Martinez

Costumes
Robin Chemin

Régie générale
Brendan Royer
Pierre-Yves Boutrand

Production Théâtres du Shaman,
Coproduction MC2 (Grenoble), TNS (Strasbourg), Théâtre de Lorient.

Théâtres du Shaman reçoit le soutien
du ministère de la Culture et de la Communication DRAC Auvergne – Rhône-Alpes (compagnie à rayonnement national et international),
de la région Auvergne-Rhône-Alpes
et de la ville de Lyon