Rumble

No More Reality Ensemble

Résidence du 6 au 18 janvier 2020

par le No More Reality Ensemble

Rumble

Je ne connais pas Wounded Knee bien qu'il me hante

"La nature est une invention de l'Occident"
Philippe Descolas

En 1973 à Wounded Knee, dure pendant 71 jours le siège des sioux Oglalas contre le pouvoir central américain. La découverte de ce siège me bouleverse. Je lis des livres à propos. Il y a une organicité de la liberté qui transpire par tous les pores de ce soulèvement. Puis vient la nécessité de mettre en texte quelque chose qui résonne avec cette Histoire qui n’est pas la mienne. Il y a un lien précis et mystérieux qui me lie à cet inconnu lointain. Avec les interprètes nous cherchons à dire l’absent. Nous cherchons une forme théâtrale par le vide, plutôt le vidé.

Nous ne pouvons pas faire un spectacle « sur » Wounded Knee. Nous ne pouvons pas car nous ne jouerons pas aux Indiens. Cette pièce est une tentative pour d’abord rendre compte de la colonisation de nos représentations collectives et mentales. Imaginaires mentaux colonisés par des images véhiculées stéréotypées, simplistes et qui
ne diront jamais la complexité de l’être.

La première époque de ce travail est une comédie musicale caracterisée par l’absence de musique. Les interprètes chantent et dansent dans le vide créé par l’absence de musique... En savoir plus...

Petit teaser Je ne connais pas Wounded Knee bien qu'il me hante

Texte et mise en scène

Elisa Bernard

Avec

Alex Santa Crux
Quentin Gibelin
Myrtille Borel
Claudine Sarzier
Cherlene Girin
Colin Melquiond
Florent Barret-Boisbertrand
Guillaume Martinet
Kevin Blanchard
Alejandro Alonso

Création lumière / régie générale

Bérénice Giraud

Scénographie

Aurélia Zahedi

Chorégraphie

Myrtille Borel

Production : Midi/Minuit.
Coproduction : MC2 Grenoble, Théâtre municipal de Grenoble.
Avec le soutien de la Mairie de Grenoble, le Cube Studio Théâtre (Hérisson), la Maison des Métallos (Paris), le Centre d'Arts de Lugny-les-Charolles.

© Aurélia Zaheri

chantier ouvert au public