Compagnie L'immédiat

Résidence du 25 mars au 25 mai 2019

Compagnie L'immédiat

間 (ma, aida, ...)

Du théâtre sur le théâtre
36 spectacles dans un spectacle de moins d’une heure
Variations de tentatives d’histoires d’amour impossibles
(on trouve des histoires d’amour dans la plupart des pièces de théâtre
Ici il n’y a que ça, mais ça ne parle pas des histoires d’amour), ça ne parle que du théâtre, le lieu où a lieu
Pas un théâtre déjà fait, fini, défini, mais en train d’avoir lieu, d’arriver
間 est une pièce qui sert à user le théâtre jusqu’à la moelle
Essai frénétique pour tenter de l’épuiser
Ici rien n’est théorique, pas d’image, pas de métaphore, tout est réel, mécanique ...
Le théâtre dans le théâtre finit en miettes
La pièce est avant tout un jeu d’intervalles et de rythme
Le plus important de ce qu’elle dit c’est cette dégradation de l’espace qui a lieu
Aussi il est un peu absurde de vous montrer les matériaux qui ne sont que le moteur de la machine qu’ils mettent en branle, la machine étant en train d’être construite
Eux-mêmes n’ayant qu’une strate de ce qu’ils seront
Les matériaux seront réduits à leur minimum, condensés
Ici les transitions, loin d’être un second plan, sont précisément ce qui nous intéresse
Il n’y a pas de transition mais une écriture de l’entre
C’est la mutation d’un style à un autre
D’un rythme à un autre
D’une pièce à une autre

La Compagnie L'immédiat

L’immédiat ne commence jamais, ne s’arrête jamais, il est partout en même temps, toujours à contre temps, polymorphe et instantané, insaisissable et monstrueux.
L’immédiat c’est le nom (presque aussitôt effacé) de notre troupe, et de notre aventure artistique.
L’imm… mm … dit toujours trop tard pour le dire vraiment, comme toujours raté d’avance.
Nous avons équipé pour un naufrage, nous avons travaillé à échouer, lentement, méticuleusement, conscient (parfois, soudain) de jouer à l’impossible.
Les figures de ces différentes pièces en miettes -un cabaret calamiteux, une machine à jouer, un spectacle inconsolable, une conférence sur la jubilation … sont toutes à la fois tragiques et cruellement comiques, abandonnées à un monde vertigineux fait d’accidents, de brusqueries et de défaillances.
Nous tentons ici de tracer le portrait tendre de nos vies en éclats, de notre humanité en ruine, de notre incurable fragilité.
La compagnie l’immédiat crée des oeuvres en tous genres, plutôt des oeuvres d’art vivant, en train d’avoir lieu pour de vrai avec du vrai et du vrai avec du faux. Mais elle se lance depuis peu aussi dans le cinéma, l’installation d’art et toutes sortes d’oeuvres qui sortent des formats habituels. Mêlant tout, tissant, soudant, écrivant tout, en foisonnant, en débordant, en échouant, en ne pouvant pas s’en empêcher.

Écriture (chorégraphie, scénographie, lumière, son)

Camille Boitel et Sève Bernard

Interprétation (sur la scène)

Tokiko Ihara, Jun Aoki, Camille Boitel, Sève Bernard

Interprétation (sous la scène)

Hugo Frison, Kenzo Bernard

Opérateur son

Yuki Suehiro

Régie générale

Hugo Frison

Chef d’atelier

Vincent Gadras

Construction

l’atelier de la Maison de la Culture Bourges

Production : Le Tokyo Metropolitan Theater; la Maison de la Culture de Bourges (construction de la scénographie); le Festival Montpellier Danse; le Manège de Reims, scène nationale; le Théâtre Garonne et l’Usine de Tournefeuille; le CDN de Lorient
Avec le soutien de La Brèche, Cherbourg; le CCN2 Grenoble; Le Cube; Les Subsistances; l’Institut Français dans le cadre de Cirque Export 2018; l’Arsenal, théâtre de Val-de-Reuil
L'immédiat est en convention avec le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France et reçoit le soutien de la Région Ile de France au titre de l'aide à la permanence artistique.

chantier ouvert au public